RISPOSTE CONTRE LE COVID-19 : le MINPMEESA ET LE MINDMIDT à pied d’œuvre

MINPMEESA > Actualités > RISPOSTE CONTRE LE COVID-19 : le MINPMEESA ET LE MINDMIDT à pied d’œuvre

le MINPMEESA  ET LE MINDMIDT à pied d’œuvre pour encourager la fabrication massive des masques artisanaux au profit de la santé de la population.

Dans le cadre de la riposte contre le COVID-19, le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie Sociale et de l’Artisanat Achille Bassilekin III a effectué une visite de travail, ce mercredi 15 avril 2020, dans différents ateliers de production des masques artisanaux. Il était accompagné pour la circonstance du Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, Gabriel Dodo Ndoke, de son Secrétaire d’Etat, Fuh Calistus Gentry et du Directeur Général de l’Agence des Normes et de la Qualité, Charles Booto À Ngon. L’objectif de la visite était de s’assurer du respect des normes en matière de procédés de fabrication des masques, d’apprécier la qualité des matériaux utilisés, de veiller à leur conformité à l’arrêté N° AR00096 du MINMIDT du 13 avril 2020 rendant d’application obligatoire les normes du secteur du génie pharmaceutique et médical en matière de fabrication des masques et enfin d’envisager et d’encourager la création d’un tissus industriel homologué pouvant être utilisé dans ce secteur d’activité.

Cette tournée a démarré dans les locaux des ateliers de CEF à Emana, s’est poursuivie dans les locaux de General Work à Ngoa-Ekelle pour s’achever à la Confection Mandilaris au marché central de Yaoundé. Il faut noter que c’est mû par une action citoyenne que ces structures ont souhaité contribuer à la lutte contre cette pandémie en mettant à contribution leurs expertises en matière de fabrication des masques. Les ateliers de CEF, spécialisés dans la confection de linge s’intègrent dans le projet de l’Association Initiative emplois Femmes et Filles. La promotrice de ce Groupement Intercommunal de Femme (GIF), l’Honorable Cécile Epondo Fouda a exprimé sa reconnaissance quant au choix de sa structure et a par ailleurs  assuré que celle-ci serait à même de produire 1000 masques par jour. Par la suite, le cap a été mis sur le centre General Work qui est un centre de formation des ingénieurs polytechniciens répondant aux normes de l’Agence Française de Normalisation. Pour l’occasion, ce centre, qui emploie majoritairement des jeunes, a décidé à travers la branche Smart Mask de transformer leurs locaux en atelier de fabrication des masques. Cette tournée marathon s’est achevée à la Confection Mandilaris qui est l’atelier de référence à Yaoundé en matière de couture des tenues des divers établissements scolaires, hôteliers etc.

 Le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie Sociale et de l’Artisanat Achille Bassilekin III a relevé qu’il a déjà eu plusieurs séances de travail avec les artisans et que les formations devront se poursuivre. Aussi, il n’a pas manqué d’exprimer toute sa gratitude et sa satisfaction de voir s’amplifier la production locale, capable de combler la demande en matière de masques artisanaux sur le plan national et pourquoi pas sous-régional. Le Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique et son homologue ont salué cette initiative tout en rappelant les dispositions prises quant à la disponibilité des matières premières. Tous deux ont marqué leur satisfaction au sujet de la vulgarisation et la production des masques. Cette descente conjointe est le reflet de la synergie gouvernementale en faveur de l’éradication totale de cette pandémie du COVID-19.Tous les moyens sont donc mis à contribution afin de la mettre hors d’état de nuire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *