REUNION DE SENSIBILSATION DES ARTISANS : Le Ministre des PME met les batteries en marche pour une production à grande échelle des masques barrières conformément à la norme NC 2970

MINPMEESA > Actualités > REUNION DE SENSIBILSATION DES ARTISANS : Le Ministre des PME met les batteries en marche pour une production à grande échelle des masques barrières conformément à la norme NC 2970

Sensibiliser les artisans sur la norme NC 2970 rendu d’application obligatoire, tel était la quintessence de la réunion de concertation présidée par le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie Sociale et de l’Artisanat le 21 avril 2020 à l’immeuble de l’Emergence. La séance de travail a réuni d’une part, les responsables de l’administration publique en l’occurrence les directeurs de l’industrie, de la Protection civile et de la norme et d’autres part, le secteur privé notamment atelier SCef, DG Equateur, DG Cameroon Gallery, DG Smart Mask, Psdt CCMMTCB, DGA General Work, Pharmacie des Lumières et DG NTC Consulting.

Dans son propos liminaire, le Ministre des PME Achille Bassilekin III a rappelé que cette seconde rencontre a fait suite à la réunion du 07 avril dernier dans l’optique de répondre aux problèmes que pourraient rencontrer les artisans dans le processus de production des masques-barrières.

La deuxième phase de cet échange a été ponctuée par la présentation de la norme proprement dite grâce à l’appui technique du directeur de la norme Monsieur ZIBI qui a expliqué à l’assistance que « la norme NC 2970 a été édictée sur la base de la norme de l’Agence française des normes. Elle homologue ainsi trois types de masques-barrières précisément le masque-bonnet, le masque à plis et le masque de type bec de canard. Ces masques devront être estampillés ‘’ANOR’’, la matière devra être en coton et en ce qui concerne la stérilisation ils doivent être lavés pendant 30 minutes à 90° et repassés à cette même température. Par ailleurs, la norme est disponible gratuitement en version numérique sur le site web de l’Agence des Normes et de la Qualité ». Par ailleurs, les artisans ont évoqué certaines questions telles que le prix d’un masque, la disponibilité de la matière première et la lourdeur des procédures imposées par la norme. A ce propos, en ce qui concerne le prix des masques le ministère du commerce se chargera de communiquer les prix incessamment et la CICAM est déjà a pied d’œuvre pour mettre la matière première à la disposition des artisans. Poursuivant les travaux, le Ministre a instruit séance tenante, l’établissement d’un groupe technique constitué de quelques artisans. Celui-ci aura pour mission la transmission des revendications des artisans auprès de l’ANOR afin que cette démarche de production en masse soit faite de manière efficace et surtout dans les délais.

L’identification des structures ainsi que le nombre des masques qu’elles seraient susceptibles de fournir dans une semaine a marqué la troisième et ultime phase de cette rencontre. La capacité de production locale ici revêt une importance capitale dans ce sens que, cette production locale des masques artisanaux viendra ainsi satisfaire la demande d’un million de masques du Ministère de l’Administration Territoriale et permettra assurément de booster le secteur des PME et de l’artisanat. C’est dans la même lancée que, le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises de l’Économie Sociale et de l’Artisanat, Achille Bassilekin III a levé la séance en relevant « qu’une crise sanitaire peut impliquer une opportunité de création de la valeur ajoutée de création d’emploi et apporter une révolution économique ». Il a ainsi invité les artisans à saisir cette opportunité qui s’offre à eux. Rendez-vous a été pris dans deux semaines pour l’évaluation du niveau d’avancement du projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *