PME CAMEROUNAISES : LE SOUTIEN DE L’ONUDI

MINPMEESA > Actualités > PME CAMEROUNAISES : LE SOUTIEN DE L’ONUDI

M. Raymond TAVARES, nouveau Représentant Résident de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) au Cameroun a été reçu en  audience par le Ministre Achille BASSILEKIN III, le 21 juin 2021.Cette audience a été l’occasion pour les deux personnalités d’explorer les opportunités des programmes de financement de l’ONU, de renforcement des capacités et d’accompagnement en faveur de l’industrialisation des petites unités de production afin de permettre au Cameroun  de bénéficier des modèles d’industrialisation d’autres pays. Le Ministre Achille BASSILEKIN III s’est joint à son hôte pour confirmer qu’en considération de la Stratégie Nationale de Développement, la période 2022-2025 rendra définitivement possible la modernisation des PME Camerounaises.

Pour le Ministre Achille BASSILEKIN III, ces quatre dernières années, l’ONUDI  a été très active dans le cadre de la mise en œuvre de certains programmes notamment l’accompagnement à la qualité, la structuration des chaînes de valeurs mais surtout la dynamique de  modernisation des PME Camerounaises. « Les quatre prochaines années (2022-2025) nous permettront d’aller plus en profondeur dans le sens de la réalisation des priorités identifiées dans la stratégie nationale de développement », a-t-il déclaré.

  1. Raymond TAVARES, pour sa part, a rappelé que cette organisation considère le Cameroun comme un partenaire mais également comme un Etat membre stratégique. Il est jusqu’ici le seul pays africain où l’ONUDI a organisé une conférence générale. « Si vous regardez le panorama économique du Cameroun, les PME sont fondamentales et avec le Ministre, nous aimerions moderniser, améliorer et mettre à disposition les services proches de ces entreprises pour leur compétitivité et les aider à faire partie de la chaîne de valeur mondiale », a-t-il déclaré.

Les deux personnalités sont convenues d’un programme de travail  pour mettre en cohésion les priorités de l’ONUDI et celles inscrites dans la stratégie nationale de développement du Cameroun afin de réussir la mise en œuvre de la politique d’import-substitution qui est au cœur de la SND30. Celle-ci permettra au Cameroun d’avoir des produits manufacturés à des coûts très abordables qui soient compétitifs sur le plan national et dans la sous-région, et par conséquent, de tirer parti de la zone de libre-échange continentale Africaine. « C’est un vaste chantier que nous lançons avec l’ONUDI pour que toute cette vision se concrétise et porte des fruits pour renforcer notre écosystème entrepreneurial  national, mais également  permettre aux PME manufacturières  de résister aux priorités et aux exigences de la mondialisation », a conclu le MINPMEESA. Le Cameroun étant engagé dans le processus d’industrialisation, à la lumière de la SND30, l’ONUDI constitue un partenaire phare dans cette dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *