NOTAPME ET MYOBUS APPS : DES SOLUTIONS PLUS ADAPTEES POUR LA RECHERCHE DE FINANCEMENT DES PME

MINPMEESA > Actualités > NOTAPME ET MYOBUS APPS : DES SOLUTIONS PLUS ADAPTEES POUR LA RECHERCHE DE FINANCEMENT DES PME

«Ces deux plateformes numériques constituent désormais une partie de notre écosystème entrepreneurial et ouvrent de meilleures perspectives aux PME camerounaises ». C’est par ces mots que le Ministre des PMEESA Achille BASSILEKIN III a  procéde, le 20 juin 2022 à la Chambre de Commerce, au lancement de deux applications phares que sont le système de notation des PME « NOTAPME » et l’application intégrée d’élaboration des plans d’affaires en ligne « MyOBus ». Ces outils sont des excellents catalyseurs pour la promotion de l’entrepreneuriat au Cameroun, a indiqué le Directeur Général de l’Agence de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (APME). Leur utilisation vise à apporter des solutions concrètes aux entrepreneurs en constante recherche de financement. Il convient de noter que c’est en raison de son repositionnement stratégique en cours et de la volonté de renforcer son dispositif d’accompagnement vers les PME ciblées sur l’ensemble du territoire national, que l’Agence de Promotion des PME a décidé d’élargir sa gamme de services d’accompagnement non financier aux PME en mettant sur pied ces deux applications capitales. Celles-ci seront d’une grande utilité pour les banques et les sociétés d’investissement à la recherche de PME camerounaises pour lesquelles il faut investir. A ce titre, ces applications fourniront des informations supplémentaires sur la crédibilité et la situation financière des PME, amélioreront la gestion des risques, tout en capitalisant sur l’avantage de la diversité des projets présentés dans le but d’améliorer l’offre de services financiers de l’APME aux PME.

Pour le Ministre Achille BASSILEKIN III, « avec ces deux plateformes, des avancées majeures seront réalisées en ce qui concerne les PME. Cela permettra ainsi aux investisseurs, promoteurs et créateurs d’entreprises d’accroître la productivité des entreprises camerounaises. Les avancées importantes du secteur numérique profitent également aux PME. La valeur ajoutée de ces applications présentées au public aidera les PME à établir des plans d’affaires en ligne et la notation des PME. Ces candidatures importantes sont en effet une confirmation qu’avec l’Agence de Promotion des PME, ces outils entrepreneuriaux vont non seulement favoriser l’écosystème entrepreneurial mais au-delà, fourniront également aux créateurs de PME et hommes d’affaires les outils nécessaires pouvant attirer les investisseurs intéressés par leurs projets et retracer également l’évolution de l’entreprise créée ». Il a également appelé toutes les PME camerounaises souhaitant améliorer leur productivité et leur rendement à se connecter à ces applications nouvellement créées qui élargiront le système entrepreneurial camerounais.

Pour le Directeur Général de l’APME, les applications sont utiles pour l’Agence et ses unités opérationnelles déconcentrées à plusieurs niveaux, notamment pour améliorer la « bancabilité » des projets des cibles accompagnées par l’Agence, en leur fournissant une assistance didactique dans la conception de leurs business plan d’une part, et en émettant un avis basé sur un ensemble d’éléments mesurables et factuels, sur leur risque de crédit d’autre part. Il s’agit également pour l’APME de faire appel à l’usage des TIC pour améliorer son offre de services d’appui aux entreprises, en faisant fi des contraintes temporelles et géographiques.

Pour les banques et les sociétés d’investissements, ces applications fournissent des informations additionnelles sur la crédibilité et la santé financière des entreprises en situation de demande tout en contribuant à améliorer leur gestion des risques et en tirant profit de la diversité des projets présentés pour améliorer leur offre de services financiers aux PME.

Pour les porteurs de projets, elles donnent la possibilité de simuler en temps réel et à leur rythme, les hypothèses de création ou de développement de leurs affaires; en bénéficiant interactivement d’une assistance à distance, basée sur approche didactique et pédagogique de divers intervenants de haut niveau ; en impactant positivement sur les collatérales généralement exigées des institutions financières ; en ayant à tout moment une photographie sur leur niveau de crédibilité et donc sur leurs chances d’obtenir des crédits formels ; et e ayant des retours concrets leurs permettant d’améliorer leur situation financière.

Pour les Prestataires/Fournisseurs de Services d’Appui aux Entreprises, elles améliorent les contenus et les bonnes pratiques d’accompagnement ; en renforçant leur réputation et leur notoriété par le taux de conversion des projets accompagnés en projets financés ou en cours de financement ; en réduisant leur mobilité géographique et en renforçant la souplesse de leur emploi de temps.

Pour les partenaires au développement / Bailleurs de fonds, elles améliorent leurs stratégies d’intervention en renforçant les capacités opérationnelles de leurs programmes ; en augmentant leurs commandes en provenance des PME locales, ce qui devrait contribuer à accroitre la capacité des PME à se développer à l’international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *