L’ENTREPRENEURIAT JEUNE Le renforcement de l’écosystème entrepreneurial à l’épreuve du Covid-19: Le MINPMEESA soutient les PME et les porteurs de projets

MINPMEESA > Actualités > L’ENTREPRENEURIAT JEUNE Le renforcement de l’écosystème entrepreneurial à l’épreuve du Covid-19: Le MINPMEESA soutient les PME et les porteurs de projets

L’enveloppe dédiée aux appuis directs aux PME à fort potentiel sinistrées s’élève à 1,5 milliard de FCFA. Celle dédiée aux artisans et acteurs des sociétés coopératives fabriquant des masques artisanaux et des gels hydro-alcooliques s’élève à 500 millions de FCFA, soit un total de 2 milliards de FCFA

93% des entreprises camerounaises ont été durement éprouvées du fait de la survenance de la Covid-19, selon une étude menée par l’Institut National de la Statistique (INS) en avril/mai 2020. Cette pandémie a entrainé une cessation partielle ou complète de leurs activités et des difficultés à écouler leur production. En vue d’encourager les entreprises camerounaises dont la grande majorité sont des PME, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a signé le Décret N° 2020/3221/PM du 22 juillet 2020 qui fixe la répartition de la dotation du Fonds Spécial de Solidarité Nationale, pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales. Conformément aux dispositions dudit Décret, le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA) Achille BASSILEKIN III, a signé le 11 septembre 2020 la décision N°20/00060/D/MINPMEESA/SG/DAJ fixant les conditions d’octroi des appuis aux PME, aux artisans et aux organisations de l’économie sociale, dans le cadre dudit Fonds. Pour être éligible, l’entreprise doit être une PME justifiant d’une existence légale, affiliée à une instance faîtière, opérant dans des secteurs ayant été fortement impactés par la pandémie tels que la transformation des produits locaux, l’économie numérique, la production des supports pour l’événementielle ; être en activité effective et continue depuis au moins le début de l’exercice 2019 et avoir enregistré à l’exercice 2019, une baisse d’activités pendant la période de mise en œuvre des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation du coronavirus.

L’accompagnement des PME figurait déjà au cœur du lancement de la 9ème édition du Salon International des Métiers et de l’Emploi (SIME) qui s’est tenu du 08 au 10 septembre 2020 au CIAY. Cette édition avait pour thème : « relancer les opportunités d’emploi dans un contexte de Covid-19 : les leviers à actionner ». Evènement placé sous le Très Haut Patronage du Président de la République, la cérémonie d’ouverture du SIME 2020 a été co-présidée le 09 septembre par le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle Issa TCHIROMA BAKARY, et son homologue des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, Achille BASSILEKIN III. Les secteurs principalement mis en vitrine au cours de ce salon ont été l’agropastoral, l’industrie de la transformation et le digital. De manière globale, les objectifs spécifiques du SIME ont été d’identifier les métiers affectés par la crise du coronavirus, les secteurs de métiers dits « essentiels », et d’élaborer des propositions d’ajustement dans le cadre juridique et stratégique en matière d’emploi. Se fondant sur une enquête du Groupement Inter-patronal du Cameroun (GICAM) sur les entreprises impactées par le Covid-19 entre avril et juin 2020, qui montre que 53 346 employés sont allés en chômage technique, et 13 834 employés permanents ont été licenciés au Cameroun, le MINPMEESA et le MINEFOP se sont appesantis au cours du SIME sur les leviers à actionner pour sauver les emplois affectés par la crise sanitaire de la Covid-19.

Le tandem MINPMEESA/MINEFOP s’est déployé à Edéa le 11 septembre 2020 dans le cadre de la clôture solennelle de la formation en management de la qualité, de la sécurité, de la santé, de l’hygiène et de l’environnement (QSHE), dispensée aux lauréats de la première cuvée de la Pépinière Nationale Pilote d’Entreprises d’Edéa (PNPE). La cérémonie de remise des parchemins de fin de formation a été co-présidée par les ministres Achille BASSILEKIN III et Issa TCHIROMA BAKARY. Le MINPMEESA a annoncé l’avènement d’un centre de formation professionnelle au sein de la PNPE d’Edéa pour élargir le champ des savoirs et des compétences des jeunes en formation et en incubation dans cette pépinière. A titre de rappel, la première cuvée d’apprenants, dix-huit au total, de la PNPE d’Edéa est opérationnelle depuis le 22 juillet 2020, date de leur sortie. Les meilleurs de cette cuvée bénéficieront d’appuis techniques et matériels de l’Etat via le MINPMEESA, pour développer les secteurs des TIC, de l’agroalimentaire, du textile et de la transformation du cuir. L’appui d’une valeur estimée à 4,2 milliards de francs CFA devrait, selon les projections, générer un chiffre d’affaires de 102 milliards de f CFA au bout de trois ans.

L’entreprenariat féminin de manière singulière bénéficie lui-aussi d’une attention toute particulière des pouvoirs publics. Le 15 septembre 2020, le Ministre des PMEESA, au nom de la Première Dame du Cameroun, Madame Chantal BIYA a présidé la cérémonie d’inauguration de l’immeuble-siège du Groupement des Femmes d’Affaires du Cameroun (GFAC). Au cours de cette cérémonie, le MINPMEESA a remis des parchemins de fin de formation aux apprenantes de la première cuvée de la structure spéciale d’incubation du GFAC. La formation avait pour objectif d’outiller les jeunes femmes, les initier aux réalités du monde entrepreneurial afin d’être aptes à contourner les obstacles auxquels elles seront confrontées lors du démarrage effectif de leur parcours entrepreneurial. En remettant ces parchemins, le Représentant personnel de la Première Dame, Achille BASSILEKIN III, a demandé aux jeunes lauréates de mettre à profit les enseignements reçus et de se démarquer afin de participer elles-aussi au développement de notre pays. Afin de soutenir les efforts du GFAC, le MINPMEESA a promis apporter, au titre du budget 2021, un appui exceptionnel d’une valeur de 50 millions FCA pour l’incubateur qu’abrite cette structure. L’appui permettra d’accompagner les porteurs de projets destinés à devenir des chefs d’entreprises capables de pérenniser leurs activités. Au nom du Groupement, la Présidente Nationale  du  GFAC, l’honorable NTUBE NDODE Agnès, a remercié le chef de l’Etat et son épouse pour leur contribution à l’autonomisation et l’épanouissement de la femme entrepreneure camerounaise. Elle a signifié sa reconnaissance au gouvernement, et particulièrement au MINPMEESA pour son soutien indéfectible et ses appuis multiformes.

Encore motivé par le souci de l’approfondissement de la collaboration entre le MINPMEESA et les organismes préparant les jeunes à l’univers entrepreneurial, le Ministre des PME, de l’Économie Sociale et de l’Artisanat, Achille  BASSILEKIN III a reçu en audience le 21 septembre 2020, Pr Aissatou SY-WONYU, Directrice Régionale Afrique Centrale et Grands Lacs de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). L’état d’avancement de cette collaboration MINPMEESA/AUF a été à l’ordre du jour de ladite audience. Les échanges ont également porté sur l’opportunité pour le Cameroun de tirer parti du nouveau dispositif de l’université virtuelle de l’entrepreneuriat que l’AUF est en train de développer pour renforcer les capacités des jeunes camerounais porteurs de projets d’entreprises dans les incubateurs, et de permettre une collaboration entre les réseaux des incubateurs publics et privés nationaux et les modules de formation développés au sein de cette université virtuelle de l’entrepreneuriat. Le MINPMEESA a également saisi cette opportunité pour informer la nouvelle Directrice Régionale qui a pris ses fonctions le 1er septembre 2020, de l’organisation d’un Colloque International sur l’éducation entrepreneuriale au Cameroun au mois de décembre 2020. Le MINPMEESA a sollicité par la même occasion l’accompagnement de l’AUF dont l’un des centres d’intérêt réside dans la diffusion de la culture entrepreneuriale à travers son réseau universitaire. Les deux parties ont convenu de l’élaboration d’une feuille de route conjointe qui définira la série d’activités à mener en faveur de l’écosystème entrepreneurial camerounais, et qui seront certainement reprises dans le cadre de la stratégie quinquennale 2021-2025 de l’AUF, avec un accent sur les besoins et les priorités des bénéficiaires. Il est à rappeler que le Cameroun met actuellement en œuvre un programme de l’Organisation Internationale de la Francophonie  (OIF) pour la promotion de l’entreprenariat des jeunes et des femmes. La Directrice Régionale a pris l’engagement de mobiliser le réseau des experts de l’AUF pour renforcer les capacités des acteurs de l’écosystème entrepreneurial camerounais.

S’agissant de l’encadrement des jeunes porteurs de projets, la phase pilote du Fonds de prototypage, placé sous le Très Haut Patronage du Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, a été lancée. Vingt (20) lauréats sélectionnés sur 800 candidats ont reçu des prix le jeudi 20 août 2020 à Yaoundé au cours de la cérémonie des Awards du « Fonds-Proto » présidée par le Ministre des PMEs, Achille BASSILEKIN III. Cette cérémonie a vu la participation de plusieurs membres du Gouvernement dont le Ministre des Finances (MINFI), le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC), le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), le Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT), le Ministre du Développement Urbain et de l’Habitat (MINDUH) et le Ministre de l’Education de Base (MINEDUB). Le prix du Président de la République a été décerné à Mr Serge Armel NDJIDJOU pour son portique de désinfection automatique et hybride destiné à la lutte contre la Covid-19.

Enfin, au début du mois de juillet 2020, le Ministre des PMEESA a signé, avec l’Association «Journées de l’Entrepreneuriat Éthique du Cameroun» (JEC), une convention de partenariat. Celle-ci fixe les modalités conjointes de partenariat en vue de la conception et la réalisation des activités de promotions entrepreneuriales. Elle intègre plusieurs actions à l’instar de la recherche de financements, la formation et le renforcement des capacités des acteurs par le biais des caravanes entrepreneuriales qui vont s’étendre sur les dix régions du Cameroun. L’association JEC a pour objectif de promouvoir les valeurs éthiques dans le secteur de l’entrepreneuriat et de créer des richesses pour arriver à étouffer le chômage. C’est donc à dessein que le promoteur Erik LINDOU, s’est tourné vers le Ministère des PME, interlocuteur de choix et garant de la mise en œuvre de la politique nationale de promotion de l’entrepreneuriat au Cameroun. Ce partenariat gagnant-gagnant est davantage bénéfique pour les jeunes startupeurs et porteurs de projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *