LE MINPMEESA LANCE LA 1ere ÉDITION DE LA JOURNÉE DE L’ARTISAN DE YAOUNDÉ 1er

MINPMEESA > Actualités > LE MINPMEESA LANCE LA 1ere ÉDITION DE LA JOURNÉE DE L’ARTISAN DE YAOUNDÉ 1er

Placée sous le thème: « Formalisation des activités des artisans et des acteurs du secteur informel, gage d’une meilleure sécurité sociale », la toute Première journée de l’artisan de Yaoundé 1er  a été lancée ce 4 mai 2022 à l’hôtel de Ville de Yaoundé 1er par le Ministre des PME, de l’Économie Sociale et de l’Artisanat Achille BASSILEKIN III, en présence des autorités administratives, traditionnelles et politiques, des artisans et des forces vives de la Commune d’arrondissement de Yaoundé 1er. Ce thème rejoint ainsi l’action constante du Gouvernement de faciliter le déroulement du processus de formalisation qui commence, en premier lieu, par l’enregistrement gratuit des artisans et des entreprises artisanales. A cet égard, un outil pédagogique d’accompagnement à la réalisation de l’activité d’enregistrement a été pourvu par le MINPMEESA à l’intention des Maires et agents des Bureaux Communaux de l’Artisanat principalement.

Cette première édition vient donc réaffirmer la place de choix qu’occupent la promotion et le développement de l’artisanat dans la politique des pouvoirs publics de notre pays. L’artisanat représente indéniablement le creuset du savoir-faire et d’ingéniosité dans des domaines variés. Il est un vivier de création d’emplois et de richesses, de valeurs ajoutées et un support expressif de notre riche potentiel culturel.

            Cette 1ere édition de la Journée de l’artisan de la commune de Yaoundé 1er vise à terme de constituer un secteur artisanal solide et compétitif, assurant à tous les égards la respectabilité du Cameroun dans le domaine artisanal. Elle a ainsi pour objectif de sensibiliser davantage les artisans sur l’importance de poursuivre le processus de formalisation qui repose davantage sur la nécessité de tenir une comptabilité simple et journalière de ses activités afin de dégager ses marges bénéficiaires ; l’obligation du paiement de son impôt libératoire auprès de la recette municipale ; et la souscription à l’assurance volontaire auprès de la CNPS ou de ses partenaires pour la couverture de ses risques sociaux. La Journée de l’artisanat de la Commune de Yaoundé 1er a également permis aux artisans de valoriser leurs produits, notamment grâce à une meilleure promotion en vue de la commercialisation des produits de votre intelligence ; à l’appropriation des savoirs nouveaux, additionnels ou complémentaires devant nourrir leur génie créateur, à travers les différentes communications ; à l’échange fécond d’expériences et à la constitution de réseaux d’artisans opérant dans des secteurs identiques ou connexes.

En ouvrant cette journée, Achille BASSILEKIN III a dit toutes les félicitations au Maire de la Commune d’arrondissement de Yaoundé 1er pour cette initiative louable d’accompagnement de la décentralisation. Il a souhaité que cette initiative se duplique dans les autres arrondissements du pays. Il a encouragé tous les artisans à s’enregistrer dans les bureaux communaux d’artisanat afin de favoriser non seulement leur migration vers le secteur formel mais aussi de bénéficier de tous les mécanismes d’accompagnement qui existent.

Au cours de cette 1ere édition, le Bureau Communal de l’Artisanat de Yaoundé 1er a été installé.

Des expositions, exposés, travaux en ateliers pour des démonstrations, danses folkloriques, et autres animations ont meublé cette édition expérimentale. Toutes ces articulations donnent lieu à des stratégies permettant de faciliter la formalisation attendue et la sécurité sociale souhaitée.

Notons que, depuis l’adoption du Document de la Stratégie de Croissance Economique (DSCE) en 2010, la modernisation du secteur de l’artisanat en vue de son érection en un levier de la croissance inclusive et de la création d’emplois décents, est restée l’une des préoccupations majeures du gouvernement.  A cet égard, grâce aux Bureaux Communaux de l’Artisanat (BCA) mis en place dans toutes les communes du Cameroun, le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat œuvre à la formalisation de l’économie informelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *