KAIZEN : on evalue la phase 1

MINPMEESA > News > KAIZEN : on evalue la phase 1

L’Amélioration de la qualité et de la productivité des PME est et demeure une priorité pour le gouvernement dans le cadre de sa politique de promotion et d’encadrement de ce secteur dominant de l’économie camerounaise.

C’est à cet effet que Mme MBAJON Marthe Chantal, Secrétaire Général du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises de L’Economie Sociale et de l’Artisanat a présidé le jeudi 08 novembre 2018, au nom du Pr Laurent Serge ETOUNDI NGOA, l’atelier d’évaluation des activités de la première phase du projet KAIZEN en vue de la préparation de la phase II. C’était en présence de l’Ambassadeur du Japon au Cameroun, du Directeur Général de L’Agence de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, des consultants, des bailleurs de fonds et des responsables des administrations publiques.

En ouvrant les travaux, Mme le Secrétaire Général, a dit toute sa reconnaissance à l’endroit de cette coopération fructueuse et s’est dit disposé à accompagner ce projet visant à doter les pme d’outils et techniques devant les rendre productives et compétitives. De même, il en ressort de l’avis des parties prenantes notamment les Pme, les consultants et les deux pays (Cameroun et Japon) que la première phase a été satisfaisante mais demande à être amélioré.

Pour sa part, l’Ambassadeur du Japon a réaffirmé la ferme volonté de son pays à continuer à œuvrer pour le développement des petites et moyennes entreprises camerounaises à travers la technique 5S/KAIZEN qui permet d’optimiser en permanence les conditions et le temps de travail en assurant l’organisation, la propreté et la sécurité d’un plan de travail. Le bras séculier de cette coopération gagnante-gagnante est l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).
En rappel, Le KAIZEN est une technique de management qui a été développée au Japon juste après la deuxième guerre mondiale par les entreprises japonaises pour résoudre les problèmes de compétitivité auxquelles elles étaient confrontées sur le marché international. Pour partager les bienfaits de cette technique avec le reste du monde et notamment les pays africains dont les dirigeants se sont engagés dans la recherche de la performance de leurs économies nationales, le Japon depuis mai 2008, a positionné le KAIZEN comme un axe majeur de sa coopération technique pour développer le secteur privé en Afrique. C’est au regard de cela que, dans le cadre de la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD), le Japon conduit à travers l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), le concept « KAIZEN » qui est l’une des clés de réussite de ses PME. A ce jour, les performances économiques des PME des pays africains bénéficiaires de ce dispositif, à l’instar de l’Ethiopie, la Tunisie, le Ghana et bien d’autres, se sont considérablement améliorées.

Leave a Reply

Your e-mail address will not be published. Required fields are marked *